CHATEAU BOUISSEL

Un nouveau venu, Château Bouissel à découvrir....



Voir nos actualités en détails


L'humeur du vigneron

 

CHAMPAGNE 2030 :…enfin  La Champagne « inattaquable » !

Je ronge mon frein depuis l’Assemblée Générale de l’A.V.C DU 30 Novembre 2012 à Troyes avec les discours de nos Présidents, « politiquement corrects » mais sans vision d’avenir innovante.


Mais depuis l’article explosif de l’Est-Eclair du mardi 26 Février 2013 sur :Le vignoble Champenois : champion des pesticides, et l’article du Monde du dimanche 3/lundi 4 Février 2013 sur « La politique de l’eau en France, entre scandales et dérives » ou nous sommes implicitement cités : page 3 Sur le terrain, des agents soumis à des pressions »phénoménales :…Cette chef de service éclate de rire : Oui ! parfois on nous demande ……une autre fois on nous interdit de contrôler les zones de lavage des engins agricoles des viticulteurs sous un prétexte fallacieux !...mon stylo s’est mis en route énergiquement !


Je reprends quatre phrases qui ont retenu mon attention lors des discours de Ghislain de Montgolfier et de Pascal Férat :

-Mythe du Champagne

-C’est la VALEUR qui peut créer la rareté

-Augmenter la perception de la qualité

-La Champagne et le Champagne « irréprochable et inattaquable » !


Mythe du Champagne :en 2015 et encore plus en 2030, ce mythe n’existera encore que s’il est soutenu par des actions environnementales fortes …et pas seulement des paroles !

Augmenter la perception de la qualité : le label HQE ne doit pas seulement exister dans nos cuveries, dans nos caves etc…mais principalement dans nos vignes ou il y a des marges de progrès énormes à accomplir !

Voilà sans doute plus de 10 ans que je sussure  à l’oreille de Dominique Moncomble : « fait cultiver ou enherber les sols » et que cela devienne une règle AOC Champagne!!

Ce n’est pas une vue utopique  mais réaliste qui peut être mise en œuvre sur 3 à 5 ans.Pour cela, il me faut raconter mon expérience personnelle. :

« Mon père a sans doute été un des premiers viticulteurs de notre région à posséder un tracteur-enjambeur dans les années 50/55…et bien sûr doté d’outils pour cultiver le sol : buttoirs, décavallioneurs, charrues fers plats…

Après m’avoir retiré du Lycée après le B.E.P.C  (brevet des collèges) au milieu des années 60 (..alors que je voulais être astronome !), nous cultivions la vigne comme des jardiniers avec « bidourettes interceps manuelles » et passage de raclotte autour des plants…..alors que nous avions déjà 7/8 hectares de vignes !

Dans le même temps, toujours d’avant-garde, mon père utilisait du D.T.T , du parathion….et même au début des années 1970, le premier anti-botrytis, le Sclex…..retiré rapidement  de la vente parce qu’il rendait aveugle les rats !!!!!

Quel drame pour quelqu’un rêvant d’autres planètes …mais surtout de »laisser une terre saine à nos enfants »…

Mais revenons à l’entretien des sols. Ayant fait quelques essais avec l’un des premiers désherbants chimiques : le Gramoxone (matière active, le paraquat, interdit en France de puis Juillet 2007….et homologué par le Roi du Maroc en juillet 2004 !!!!!) mon père a vite perçu, avec son bon sens paysan, que le sol était en train de changer….et qu’on ne pouvait plus manger de mâche en hiver, ni de pissenlits au printemps !


Donc, depuis plus de 40 ans, nos sols n’ont reçu aucun désherbant chimique, et sont cultivés mécaniquement.

La technologie aidant, j’ai acheté les premiers interceps hydrauliques…nous en sommes à ce jour à la 5eme génération de ces systèmes (beaucoup plus performants qu’en 1975…) et nous CULTIVONS  15 hectares de vigne !

La culture des sols et/ou l’enherbement est un aspect essentiel pour in fine, la qualité de nos Champagnes :la notion de terroir qui revit avec les racines qui vont extraire toute la potentialité des terroirs de la Champagne.

De nos jours, même les grands domaines et les maisons de Champagne qui ont plusieurs centaines d’hectares ont les possibilités techniques de cette métamorphose pour que la Champagne soit IRREPROCHABLE ET INATTAQUABLE sur le plan environnemental !...

Ce n’est qu’une question de volonté politique !


Reprenant le combat de Stéphane Hessel, Messieurs les Présidents : «  Engagez-vous ! » : interdiction de désherbage chimique d’ici 3 à 5 ans, avec désherbage mécanique et/ou enherbement sur tout le vignoble champenois : les techniciens du C.I.V.C et les fabricants de matériel seront heureux de vous accompagner !

« OSONS ETRE LE PREMIER VIGNOBLE A.O.C de France SANS DESHERBAGE CHIMIQUE ? et que notre beau vignoble champenois redevienne « un jardin : un jardin de bulles inattaquables ! »

Soyons fiers grâce à cela d’être retenus comme candidat à L’Unesco dans le cadre Paysages de Champagne,

La valeur sera alors confortée…et justifiée,

 

Et le VIN DES ROIS et ROI DES VINS aura retrouvé ses lettres de noblesse !

 



Jean-Pierre Fleury

 

 

 


 

 

Isabelle et Nicolas du Château de Bouissel

 


Château Bouissel
Le respect d’un terroir porteur de mille saveurs
Laisser la nature s’exprimer sans entrave et offrir ce qu’elle possède de meilleur.
Rechercher la symbiose parfaite entre terroir, écosystème et cépages afin que chaque
élément participe à un ensemble harmonieux. Ce sont ces lignes directrices fortes et
respectueuses que la troisième génération de vignerons du domaine familial, Nicolas
SELLE et sa femme Isabelle, ont souhaité magnifier et perpétuer ainsi une signature
unique dans le Frontonnais : Château Bouissel.
Implanté sur la plus haute terrasse du Tarn façonnée au Quaternaire, le vignoble étend
ses 18 hectares sur un sol de graves posé sur un manteau argileux.
Une culture biologique attentive permet à la vigne de livrer des grappes de raisins aux
structures aromatiques riches et aux expressions gustatives raffinées. Des méthodes de
vinification alliant tradition et modernité assurent la création de vins d’une grande
personnalité, à l’image de ce terroir porteur de toutes les saveurs de l’Occitanie.
La Négrette en majesté
Cépage ancestral et rare au caractère prononcé et aux multiples finesses, la Négrette
abrite mille subtilités. Délicate, bien charpentée et dotée de nombreuses nuances
olfactives et gustatives, elle s’exprime pleinement sur le coteau ensoleillé de Château
Bouissel. Elle déploie toutes ses qualités sous la fraîcheur des grands chênes du domaine
où ses notes de violette, réglisse et fruits noirs rivalisent d’arômes pour construire la
charpente de vins francs et délicieusement équilibrés.
Mais Malbec, Syrah ou encore Gewürztraminer, Riesling, Viognier et Petit Manseng
s’épanouissent aussi sur les graves de Château Bouissel. Sous le soleil du Sud-Ouest, ces
cépages exhalent l’entière typicité de leurs parfums finement bouquetés et permettent à
Isabelle et Nicolas l’élaboration de vins complexes et équilibrés.

Liens utiles
Un clin d'œil à nos clients, afin d'y découvrir leur travail



Vins hors normes - Alexande Pons - - Tél : +33 (0)6 08 49 73 90 - 2 lotissement de la pimpoune, 30800 St Gilles - Siret n°812 903 862 00017