Château Le Puy


Une méthode ancestrale

La nature au service du vin

 

Château le Puy utilise la méthode dite «culture biologique» et «bio-dynamique», termes quelque peu surprenants, pour dire que nous pratiquons la culture de la vigne telle que nos grands-pères la faisaient, c’est-à-dire sans ajout d’engrais chimique, ni herbicide, ni insecticide de synthèse.Nous pratiquons des pulvérisations de presle, d'ortie et d'osier en Jour Fruit.Lors des vendanges, une attention particulière est apportée pour que les grains de raisins ne soient pas écrasés avant d’arriver au cuvier. Il n’y a donc pratiquement pas d’oxydation du moût avant le début de la fermentation. Le levurage, la chaptalisation et l'addition de soufre ne sont pas pratiqués.Après la fermentation, le vin est décuvé, mis en foudres et en barriques de chêne expérimentés où il sera élevé. Le vin commence alors à se bonifier pendant presque deux ans. Durant cette période il est soutiré fréquemment. Toutes les semaines, le vin de chaque foudre et de chaque barrique est goûté pour suivre le cours de son vieillissement.Enfin vient le temps de la mise en bouteille, sans filtration, qui se fera avec de grandes précautions au milieu d’une vieille lune. Le bouchon est protégé par une enveloppe de cire. 

 

 

Etre vigneron

La passion d'une vie

 

 

Etre vigneron, c'est être observateur, curieux, méditatif, travailleur, hardi, méticuleux, amoureux de la nature et des êtres vivants, respectueux de ses semblables.Etre vigneron, c'est être artiste avec méthode, audacieux avec réflexion, enthousiaste avec méditation, fougueux avec patience, obstiné avec fantaisie, économe avec générosité. L'oeuvre du vigneron commence par l'idée qu'il se fait du nectar qu'il veut produire pour ravir les dieux et leurs enfants, par l'amour qu'il veut communiquer aux hommes et aux femmes. Le futur vin commence là. Le vigneron, dans ses rêveries, est constamment projeté dans l'avenir. Dès qu'il taille sa vigne, le sécateur engage la future récolte et cerne déjà celle de l'année suivante. Dès qu'il vinifie, les levures engagent les futurs arômes. Dès qu'il met en bouteille, le bouchon engage la longévité du vin.Chaque vin est unique. Chaque vin veut être conduit en fonction de sa propre personnalité. Chaque vin enregistrera tous les éléments de coopération avec le vigneron. Chaque vin conservera tous les secrets de son élevage jusqu'à sa dégustation finale. Alors il dévoilera généreusement à l'amateur attentif tout l'amour du vigneron. Il est devenu un cru. 

Jean-Pierre Amoreau

 

 

Une famille de 400 ans

L'innovation dans la continuité

 

 

Les premiers ancêtres AMOREAU connus, vivant sur le site du Château le Puy, remontent à 1610. On suppose que la famille habitait déjà le site du Puy ainsi que celui de Coussillon, situé à 400 mètres. A l’époque, la culture de la vigne était la principale ressource de la famille, l’amour de la terre et du travail bien fait un sacerdoce. Pendant plusieurs générations, une activité complémentaire fut nécessaire au bien-être des familles. C’est ainsi que parmi nos ancêtres on trouve un forgeron, un tisserand ou encore un tonnelier. Mais la passion du vin s’est invariablement transmise à travers les siècles. C’est pour cette raison que chacune de nos cuvées porte respectueusement le nom d’un aïeul. Le savoir-faire de la famille AMOREAU s’exprime à chaque génération par une créativité propre à la connaissance accumulée depuis des siècles. Parmi les dernières innovations du siècle dernier : En 1924 : Jean refuse de céder aux sirènes de la chimie, les vignes continuent de respirer...En 1932 : Robert, passionné de botanique, a participé à l'élaboration de la fouilleuse.En 1990 : Jean Pierre et Pascal travaillent à la création des vins sans soufre.En 2009 : Jean Pierre et Pascal réintroduisent le travail des vignes au cheval afin de favoriser la vie des sols et des sous-sols.En 2013 : Jean Pierre et Pascal réinventent l’élevage des vins à bord de bateaux à voile. 

 

 

Vivre son Vin

Les conseils des vignerons de Château le Puy

 

 

Pour ouvrir votre bouteille cirée : nul besoin de casser la cire. Enfoncez simplement votre tire-bouchon dedans et tirer tout simplement. Pour conserver votre vin : la cave est toujours le meilleur endroit mais si vous n’en avez pas, choisissez l’endroit le plus neutre en température de votre logement. Sachez cependant que votre vin évoluera plus rapidement.Prenez soin de conserver votre bouteille couchée. Le bouchon doit être en contact avec le vin.La plupart des millésimes ont besoin d’être décanté car nous ne filtrons aucune de nos cuvées. Si vous avez des doutes n’hésitez à pas nous consulter.Vous pouvez décider de mettre en carafe votre vin (décantation traditionnelle) ou de rincer la bouteille d’origine après la décantation et de replacer le vin à l’intérieur (décantation dite « bordelaise »).Le choix du verre pour la dégustation est essentiel. Si vous en avez la possibilité, choisissez des verres dont la partie mise en bouche est plus étroite que le corps. 

 

 

La fiche technique

Le vignoble

Superficie : 51 h situés sur le même plateau rocheux

Terroir : Argilo-siliceux sur socle argilo-calcaire

Encépagement : Rouge : 85% Merlot 7% Cabernet Sauvignon 6% Cabernet Franc 1% Malbec 1% Carménère                           Blanc : 100% Sémillon 

Densité de plantation : 5 000 pieds à l’hectare

Age moyen du vignoble : 50 ans

Rendement moyen : 29,45 hl à l’hectare sur les 10 dernières années

 

 

La vinification

Sélection des raisins : Tri lors de la vendange manuelle

Température/ fermentation : 28 à 33° Celsius, auto-régulés par sondes

Durée de cuvaison : 2 à 4 semaines, fermentation par chapeau immergé

Sélection des vins : Plusieurs dégustations en comité familial

 

L’élevage

Les vins sans soufre de Château le Puy sont élevés dans des barriques expérimentées issues de chênes à grains fins. Ils sont dynamisés régulièrement en fonction du calendrier lunaire et de leurs besoins propres définis par Pascal et Jean Pierre Amoreau, oenologues maison. La durée d’élevage dépend des cuvées, environ 24 mois. 

 

La production

Blaise-Albert : 400 bouteilles / an

Retour des îles : 2 000 bouteilles / an

Barthélemy : 16 000 bouteilles / an

Emilien : 160 000 bouteilles / an

Marie-Cécile : 3 700 bouteilles / an

Rose-Marie : 1 200 bouteilles / an

Marie-Elisa : 500 bouteilles / an

 




Vins hors normes - Alexande Pons - - Tél : +33 (0)6 08 49 73 90 - 2 lotissement de la pimpoune, 30800 St Gilles - Siret n°812 903 862 00017